Soixante secondes avec Major-général Denis Thompson, ancien commandant de la Force multinationale et observateurs dans le Sinaï

Liens connexes

Vidéo / Le 18 mai 2017

Transcription

Major-général Denis Thompson, ancien commandant de la Force multinationale et observateurs dans le Sinaï

Major-général Denis Thompson : Je suis originaire de New Lowell, en Ontario, où sont produites les croustilles de marque Miss Vickie’s. Vérifiez-le!

Bon. Bonjour tout le monde. Je suis le major-général Denis Thompson. Je suis l’ancien commandant de la Force multinationale et d’observateurs du Sinaï, en Égypte. Et je suis ici pour relever le défi « Soixante secondes avec… ».

1. Canucks, Sénateurs, Leafs, Oilers, Flames ou Canadiens?

Eh bien, c’est simple. Nous habitons à Ottawa, donc je préfère les Sénateurs.

2. Au cours de votre carrière, quelle a été votre expérience professionnelle la plus satisfaisante?

Je dois dire que c’était pendant mon affectation comme commandant de la Force opérationnelle Kandahar, en Afghanistan, en 2008‑2009.

3. Que signifie pour vous le leadership?

C’est simple. Quatre choses : Soyez direct, soyez honnête, soyez drôle et soyez là. Vous pouvez interpréter ces choses comme vous le souhaitez.

4. Que signifie pour vous servir le Canada?

C’est consacrer toute mon énergie à l’exécution d’un bon nombre de tâches au cours d’une longue carrière, que ce soit comme combattant de la guerre froide, soldat du maintien de la paix, membre d’une force de contre-insurrection, membre de forces spéciales, etc.

5. Pourquoi vous êtes-vous enrôlé dans les Forces armées canadiennes?

Parce que l’occasion m’intéressait et mon père était un militaire.

6. Et, quel a été le conseil le plus précieux que vous avez reçu?

Une autre bonne question. Tout probablement de ne pas abandonner.

Et voilà ce qui conclut votre défi de 30 secondes… 60 secondes!

Date de modification :