Soixante secondes avec la colonel Kristiana Stevens

Vidéo / Le 19 juillet 2016

Transcription

La colonel Kristiana Stevens, commandante de la Force opérationnelle interarmées Nimègue

La Col Stevens : La fin de semaine après la Course de l’Armée, je participe à une autre course de cinq kilomètres le vendredi, à une course de dix kilomètres le samedi et à un demi-marathon le dimanche.

Bonjour, je suis la colonel Kristiana Stevens, commandante du contingent des Forces armées canadiennes participant à la Marche de Nimègue de 2016, et je suis ici pour relever le défi « Soixante secondes ».

  1. Que signifie pour vous la Marche de Nimègue?
    Il s’agit d’une occasion de représenter le Canada dans un groupe d’élite et de parcourir le trajet suivi par nos ancêtres lorsqu’ils ont libéré les Pays‑Bas.
  2. Quel est le poids total de la charge portée par un militaire canadien pendant la Marche de Nimègue?
    La charge totale varie entre 12 et 13 kg.
  3. Quel est le meilleur moment de la journée pour marcher?
    Très tôt le matin. La température est agréable, et il y a moins de gens sur la route.
  4. Pendant combien de temps s’entraînent les militaires canadiens en préparation à la Marche de Nimègue?
    La plupart des membres de notre équipe commencent à s’entraîner en mars. Ils doivent parcourir au moins 500 km, puis effectuer deux parcours consécutifs de 40 km avec tout leur équipement. C’est très amusant.
  5. Pouvez-vous nous dire un fait amusant au sujet de la Marche de Nimègue de 2016?
    Cette année marque le 100e anniversaire de la Marche de Nimègue. Pour souligner cet anniversaire, l’édition 2016 comprendra un tour d’honneur : une centaine de marcheurs choisis parmi les 50 000 participants parcourront 100 km lors de l’une des journées de la Marche.

Hors champ : Bien, c’est terminé, merci! Beau travail!

Colonel Stevens : C’est tout?

Hors champ : Oui.

Date de modification :