Récit des FAC | Les FAC transforment votre vie

Vidéo / Le 8 septembre 2017

Transcription

Je me suis enrôlée dans les Forces parce que je voulais manifester mon engagement à l’égard de mon pays. Je suis la capitaine de corvette Kelly Williamson et je suis officier des affaires publiques dans les Forces armées canadiennes. Au quotidien, je travaille avec les médias et le public canadien afin d’expliquer à la population canadienne en quoi consiste le travail effectué par leurs forces armées, au pays et à l’étranger.

Je suis dans les Forces depuis un peu plus de 20 ans, et j’ai vécu de nombreuses expériences exceptionnelles. Vous savez, ce n’était pas des expériences amusantes à l’époque. Certains des entraînements étaient difficiles et extrêmement éprouvants. Mais je me rappelle de l’esprit de camaraderie et les amitiés qui se sont créés lorsque j’étais officier de mécanique navale. Chaque fois que je monte à bord d’une frégate, ça me ramène en arrière et ça me fait revivre de bons souvenirs. Tard le soir je montais la garde sur le pont, tout en échangeant des blagues avec le personnel de la salle des machines et l’équipe de la passerelle, simplement pour m’assurer qu’ils étaient encore bien éveillés, car il fait très noir la nuit. En tant qu’officier de quart, ça me procurait un immense sentiment de satisfaction de savoir qu’à un si jeune âge, j’étais responsable de la vie de 220 ou 250 personnes à bord. J’aime mon travail, et je le répète, ce n’est pas à cause du matériel, mais bien en raison des gens.

J’ai toujours voulu être officier des affaires publiques, alors après avoir servi pendant environ huit ans à titre d’officier des opérations maritimes,  je me suis dirigée vers le domaine des affaires publiques. Et depuis, je vis une autre belle aventure. J’ai eu la chance d’aller en Afghanistan, à Haïti et au Népal, et ces voyages ont changé ma vie. Ces expériences m’ont vraiment fait réfléchir sur notre façon de vivre ici au Canada, et m’ont permis d’apprécier mes amitiés, ma carrière et tout ce que nous possédons et dont nous bénéficions en tant que Canadiens.

Date de modification :