Les premières recrues de la Marine du Canada (novembre 1910)

Vidéo / Le 14 décembre 2016

Transcription

(Photos de marins et de navires)

En temps de crise

Nous nous tournons vers notre marine

1914-1918, 1re Guerre mondiale

Sir John Douglas Hazen (Cons.), ministre des Forces navales du Canada, 29 mars 1915

« Au moment de la déclaration de la guerre... le NIOBE a rejoint l’escadron (de l’Atlantique Nord)... dans laquelle il sert depuis. »

 « Le Raindow était prêt pour le service immédiat. Il a été envoyé au sud d’Esquimalt pour surveiller les routes commerciales... »

(Photos de marins embarquant sur un navire)

« (Nos) deux sous-marins... ont été activement engagés dans la défense de la côte (ouest)... »

« Un certain nombre de navires sont employés pour le service de patrouille sur différentes parties de la côte, y compris le golfe du Saint-Laurent ».

1939-1945, 2e Guerre mondiale

Premier ministre William Lyon Mackenzie King (Lib.), 24 mai 1940

 « Il a été dit en confidence ce soir... trois destroyers sont partis pour la guerre en Europe... pour amener la Marine canadienne à contribuer à la défense des îles britanniques... C’est à elle que nous devons la liberté dont nous jouissons. Il est juste de frapper avec elle le dernier coup pour la préservation de la liberté. »

(Montage vidéo de marins prenant la pose et exécutant leur travail, ainsi que d’un navire en mer tirant du canon)

1950-1953, Guerre de Corée

Premier ministre St-Laurent (émission radiophonique), 6 août 1950

« Au Canada, nous avons pris position avec les Nations Unies contre cette agression communiste. Trois destroyers canadiens ont été immédiatement envoyés dans les eaux de l’Extrême-Orient et placés sous le commandement des Nations Unies. ]

(Montage vidéo d’un navire en mer)

Brooke Claxton, ministre de la Défense nationale, 31 août 1950

« Près de cinquante pour cent du personnel de la marine est en mer... Les trois destroyers sont en Corée où ils font bonne figure. »

(Montage vidéo d’un navire tirant ses canons)

1956, Crise de Suez

Mike Pearson (Lib.), secrétaire d’État aux Affaires extérieures, Chambre des communes, 30 novembre 1956

« Le 6 novembre 1956, le premier ministre du Canada a annoncé que le Canada offrirait un bataillon autonome avec le NCSM Magnificient en tant que... base mobile. »

(Montage vidéo de marins, d’un navire de charge. d’un navire en mer et d’avions décollant d’un porte-avions)

Crise de Chypre, 1964

L’objectif des Nations Unies est d’empêcher la propagation de la guerre au-delà des côtes chypriotes. Le porte-avions canadien Bonaventure et son escorte de destroyers se trouvaient à Famagouste, où il débarquait la contribution du Dominion. (inaudible) l’union fait la force, mais en présence des Nations Unies. Avant les opérations de maintien de la paix, l’ONU envoie une force multinationale pour assumer le fardeau précédemment pris en charge par les Britanniques. Si quelque chose peut maintenant diminuer l’animosité entre les Chypriotes grecs et turcs, ce sera la présence des Nations Unies.

(Montage vidéo du porte-avions Bonaventure, de marins et de l’équipement déchargés d’un navire, d’un navire en mer, d’un hélicoptère décollant d’un porte-avions)

Opération Snowgoose

(Montage vidéo de nombreux navires, y compris un navire de ravitaillement, un porte-avions et des destroyers)

Premier ministre Mike Pearson, 12 mars 1964

« En ce qui concerne le gouvernement canadien... nous participerons à une force de maintien de la paix à Chypre... »

Première guerre du Golfe

(Montage vidéo de marins à bord d’un navire ainsi que de nombreux navires en mer)

« Le Canada envoie des navires de guerre au golfe Persique. Ils rejoindront la force militaire mise en place dans la région par les Américains, pour arrêter Saddam Hussein en Irak. La décision d’envoyer des navires a été prise à Ottawa après une réunion des alliés de l’OTAN à Bruxelles. Le mot officiel de l’engagement militaire du Canada dans le Golfe est venu du premier ministre cet après-midi.

Premier ministre Brian Mulroney, 10 août 1990

« Le Canada est membre d’alliances militaires. Nous défendons certaines valeurs et certains principes fondamentaux, et l’un d’entre eux est la résistance à l’agression d’États innocents membres des Nations Unies, et d’amis et d’alliés du Canada. »

Halifax.

Au cours de cette semaine, les destroyers Athabascan et Terra Nova et le navire de ravitaillement Protecteur ainsi que 800 personnes quitteront Halifax et se rendront au Golfe.

(Montage vidéo des navires le long du quai, puis en mer)

Vice-amiral Charles Thomas

« Ils seront modifiés et adaptés et ajoutés à... Je suis convaincu qu’ils seront en mesure d’accomplir toutes les tâches qui leur seront probablement confiées... »

Le premier ministre dit que le Parlement aura la chance de régler cette question, mais seulement une fois que les navires et leurs équipages seront déjà en service actif dans le Golfe.    

Attentats du 11 septembre 2001

Montage vidéo des tours jumelles qui brûlent et s’écrasent après les attaques du 11 septembre).

Le vice-amiral Ron Buck, chef de la Marine canadienne, ordonne immédiatement de constituer un groupe de travail naval.

Opération APOLLO

Dimanche 7 octobre 2001

Le premier ministre Jean Chrétien annonce :

« Le Canada se joindra à la lutte ».

(Montage vidéo de Jean Chrétien et George Bush à Washington)

Le premier ministre Jean Chrétien rencontre le président George W. Bush à Washington la fin de semaine de l’Action de grâces. Ce n’est qu’alors que les Forces canadiennes se sont engagées dans la lutte.

(Jean Chrétien) « Ce problème du terrorisme est un problème qui concerne toutes les nations du monde et nous travaillons ensemble pour bâtir une coalition qui vaincra... »

(Montage vidéo de Jean Chrétien s’adressant à la Chambre des communes)

« J’ai autorisé l’opération Apollo, le plus vaste déploiement de militaires canadiens depuis la guerre de Corée et plus de 2 000 hommes et femmes vont y prendre part. Des tâches vitales ont été assignées à nos navires. »

(Montage vidéo de navires naviguant vers la mer)

Comparativement à un seul navire, un groupe de travail peut accomplir beaucoup plus, en raison de la combinaison des capacités complémentaires des navires qui le composent. Seules quelques marines peuvent mettre en mer un groupe crédible, peut-être seulement une demi-douzaine dans le monde, c’est pourquoi notre marine a reçu le premier appel au déploiement en temps de crise. Nos groupes de travail sont des produits de base parmi les alliés et les forces de la coalition et on nous fait confiance pour faire le travail.

Ouragan Katrina, 29 août 2005

Opération Unison

2 septembre 2005

Premier ministre Paul Martin         

« En tant que pays, nous sommes très reconnaissants envers chacun d’entre vous à bord de l’Athabaskan et à bord des trois autres navires pour ce que vous êtes sur le point d’entreprendre. »

(Montage vidéo de Paul Martin à bord d’un navire, serrant la main des marins, des civils touchés ainsi qu’une vue aérienne de la zone touchée)

Séisme en Haïti, 12 janvier 2010.

Opération Hestia

(Montage vidéo des zones touchées en Haïti.)

Premier ministre Stephen Harper, Chambre des communes, le 11 mars 2010

(Montage vidéo de Stephen Harper s’adressant à la Chambre des communes, de travailleurs humanitaires chargeant des approvisionnements à bord d’un navire, le navire en mer et les civils recevant des provisions)

« Des navires de la flotte de l’Atlantique ont immédiatement été envoyés à Haïti depuis Halifax, chargés d’approvisionnements de secours. Au plus fort de la mission, en plus de l’EICC et des navires canadiens de Sa Majesté ATHABASKAN et HALIFAX, plus de 2 000 soldats, marins et membres du personnel de l’aviation canadiens ont apporté de l’aide et de l’espoir au théâtre. »

(Montage vidéo de nombreux navires en mer, d’avions, de sous-marins et de personnel des FAC en action)

En temps de crise, nous nous tournons vers notre Marine.

Nous sommes bien préparés en raison de notre passé

Oui

Nous sommes bien préparés pour les interventions à venir  

Marine royale du Canada

Production de l’unité de radiodiffusion de la MRC

Mettre l’A-R dans Marine

Date de modification :