Le processus de traitement en santé mentale

Vidéo / Le 17 juin 2014

Si la vidéo ne se charge pas correctement, veuillez la voir sur YouTube.

Découvrez l’équipe multidisciplinaire en charge de la santé mentale et du bien-être des membres des FAC qui vous expliquera le processus du traitement des problèmes de santé mentale.

La santé mentale au sein des Forces armées canadiennes

Vous n’êtes pas seul.

Major Paul Sedge
Psychiatre

Les soldats doivent avoir l’assurance qu’ils peuvent obtenir des soins spécialisés en santé mentale. Nous visons à offrir une thérapie complète et les meilleurs soins possible, fondés sur des données probantes, en ayant pour objectif que chaque patient puisse se rétablir, devenir un membre des Forces canadiennes totalement apte au combat et poursuivre sa carrière.

Enseigne de vaisseau de 1re classe Marianne Knai
Travailleuse sociale

Le programme de santé mental des forces canadiennes est un programme dans lequel les professionnelles travaillent dans un milieu multidisciplinaire. C’est-à-dire les travailleurs sociaux, les psychologues, les psychiatres, les médecins, toute l’équipe de santé en fait, travaillent dans un sens commun pour le bien être du monde.

Elizabeth Cyr
Travailleuse sociale

Si un militaire nous appelle ou qu’il se présente en personne et qu’il demande un traitement ou un soutien en santé mentale, nous allons tout d’abord lui poser quelques questions et faire une évaluation préliminaire, simplement pour en savoir un peu plus à son sujet et au sujet de la situation, en vue de déterminer la meilleure voie à suivre.

Marie-Claude Robinson
Psychologue

Le but du processus thérapeutique, c’est d’identifier au tout départ le problème, lorsqu’on peut comprendre et identifier un problème c’est beaucoup plus facile d’établir un plan de traitement, et les plans de traitement, les objectifs thérapeutiques en fait, oui c’est de développer les habiliter nécessaire à la personne pour, reprendre en main cette. Euh, les symptômes, qui sont souffrants, pour ce réintégrer au niveau du travail, au niveau social, au niveau de la famille.

Jan Wilson
Psychologue

La thérapie générale qu’utilisent la plupart des psychologues de nos jours se nomme thérapie cognitivo-comportementale, un grand mot qui signifie que nous examinons la relation entre les pensées, les comportements et les émotions. Généralement, quand les gens se présentent ici, ils veulent de l’aide parce qu’ils éprouvent de la tristesse, de l’anxiété ou de la colère et qu’ils veulent travailler sur ces émotions. Toutefois, il est très difficile d’agir directement sur ce que l’on ressent.

Major Paul Sedge
Psychiatre

Nous procédons à une évaluation, nous proposons un plan de traitement, qui est souvent multidisciplinaire, et habituellement, nous ne nous contentons pas de prescrire des médicaments. Nous pouvons commencer par prescrire des médicaments et nous pouvons adresser la personne à un travailleur social clinique ou à un psychologue pour une thérapie. Nous pouvons aussi la diriger vers un conseiller en prévention des toxicomanies, pour une évaluation ou un traitement, ou vers n’importe lequel des programmes de groupe.

Capitaine Meghan Wilson
Médecin militaire généraliste

En tant que médecins militaires, notre rôle consiste à diriger les patients vers des services additionnels de santé mentale, tels que ceux offerts par les travailleurs sociaux, les psychiatres, les psychologues, les aumôniers… De plus, tant qu’un militaire est suivi pour un problème de santé mentale, il continue d’être notre patient. Nous assurons ainsi la continuité des soins et nous accompagnons le militaire à chaque étape de son rétablissement.

Capitaine Heather Pay
Infirmière en soins primaires

L’intervention commence dès qu’ils passent la porte. Nous disposons d’une très solide équipe de gestion des cas qui travaille avec beaucoup de nos patients. Tous nos techniciens médicaux sont formés pour déceler qu’une personne est susceptible d’avoir une crise. Nos cliniciens sont toujours prêts à accueillir les patients et ils restent avec eux jusqu’à ce qu’ils aient reçu le traitement indiqué.

Lieutenant de vaisseau Nicolette Cornect
Infirmière en santé mentale

En première ligne, nous offrons des services sans rendez‑vous… Des services qui donnent à nos clients la possibilité de consulter un infirmier en santé mentale, un travailleur social ou d’autres personnes de notre équipe, sans recommandation d’un médecin.

Matelot de 1re classe Craig Lockwood
Technicien médical

Beaucoup d’hommes et de femmes se sentent généralement à l’aise de consulter un technicien médical. Ils savent que nous sommes là pour parler. Ainsi, si quelqu’un a des préoccupations ou se sent agité, ou quelque chose du genre, nous serons en fait les premiers à pouvoir nous en rendre compte.

Jeremy Mayer
Conseiller en prévention des toxicomanies de la base

L’aide que moi je donne, ça dépend vraiment de l’individu, si c’est quelqu’un qui veux aller de l’abus d’alcool a une consommation selon les directives a faible risque pour pas avoir de problèmes des fois je suis comme un coach, pour dire OK, quand que tu bois de cette façon-là, c’est abusif, regarde qu’est-ce qui se passe, c’est vraiment de les sensibiliser

Marie Pichette
Travailleuse sociale

L’une des choses les plus importantes qui vont se produire et assurer le succès de la thérapie est l’alliance thérapeutique avec le patient. Donc, si ça ne va pas, si le lien ne s’établit pas, vous devez en parler à la personne, si vous vous en sentez capable, et lui dire que ça ne fonctionne tout simplement pas entre vous. Nous allons essayer de faire en sorte que ça fonctionne et de trouver des solutions ensemble, mais si à la fin de la journée, vous n’êtes tout simplement pas à l’aise, et que le déclic ne se fait pas, c’est ma responsabilité en tant que thérapeute de trouver quelqu’un d’autre pour vous.

Major Denis Bujold
Aumônier

Les aumônier d’unité agissent comme intervenant de première ligne, étant donné Que les aumônier sont toujours avec les membres des unités, assumant une présence constante, ils sont mieux en mesure de  détecter parfois qu’est-ce qui ne pourrais pas aller chez un individu et principalement un individu qui pourrais hésiter à demander de l’aide.

Major Paul Sedge
Psychiatre

Probablement que la majorité des personnes qui font appel aux services de santé mentale passent par nos services psychosociaux. Elles n’ont donc pas à s’adresser à un médecin militaire, ni à voir un adjoint au médecin ou un infirmier praticien, ni à consulter un psy. Elles peuvent se présenter avec leurs problèmes, et si elles ont des problèmes psychosociaux, au premier degré ou au stade initial, ou qu’elles doivent composer avec d’autres facteurs de stress dans leur vie, elles pourront généralement voir quelqu’un à l’intérieur d’une semaine ou deux pour commencer la consultation avec l’un de nos travailleurs sociaux ou infirmiers en santé mentale qualifiés.

Lieutenant de vaisseau Nicolette Cornect
Infirmière en santé mentale

Moi-même, j'ai été déployée en Afghanistan, et en Bosnie. Collaborer avec l'équipe ici.

Nous sommes habituellement une petite équipe déployée, composée d'un psychiatre, d'un travailleur social et d'une infirmière.

Capitaine Meghan Wilson
Médecin militaire généraliste

N’importe qui peut souffrir de maladie mentale. Peu importe le nombre d’années de service, que l’on soit jeune ou vieux, expérimenté ou non. Personne n’est à l’abri.

Enseigne de vaisseau de 1re classe Marianne Knai
Travailleuse sociale

Plus on attend, plus le problème devient de plus en plus  complexe et prend de plus en plus de temps à rectifier

Capitaine Heather Pay
Infirmière en soins primaires

Vous n’êtes pas seul; ce n’est pas quelque chose que vous considérez comme normal, mais si vous ne nous faites pas savoir que quelque chose cloche, nous ne pourrons pas vous aider.

Matelot de 1re classe Craig Lockwood
Technicien médical

Dites‑nous ce qui ne va pas. N’hésitez pas à exprimer votre pensée. Parlez‑en franchement. Nous sommes là simplement pour vous écouter et vous aider.

Elizabeth Cyr
Travailleuse sociale

Si vous vous demandez si vous devriez parler à quelqu’un en santé mentale, si vous vous demandez s’il existe des services capables de vous aider : sachez qu’il y en a.

Major Paul Sedge
Psychiatre

Nous devons transmettre un message porteur d’espoir. Les ressources sont disponibles et le traitement peut être efficace. Étant donné le travail des militaires des FC et ce que nous exigeons d’eux, je crois que nous avons le devoir de leur fournir les meilleurs soins possible.

Vous n’êtes pas seul.

Appelez votre médecin

ou

le Programme d’aide aux membres

au 1-800-268-7708

Visitez la page Web Vous n'êtes pas seul.

Date de modification :