Médaille de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord pour l'ex-République yougoslave de Macédoine

CONTEXTE

Les insurgés ont approuvé le plan de cueillette des armes et ont accepté de remettre leurs armes de leur plein gré. Ce plan comportait notamment une liste d'armes et de munitions que les insurgés s'engageaient à remettre dans le cadre de leurs obligations. Il s'agissait là d'une mesure de confiance et d'un élément d'un plan de paix plus large proposé par le président Trajkovski. La FOH a accepté les armes qui lui ont été remises dans le délai établi. Conformément à l'accord conclu entre les insurgés albanais et le gouvernement de l'ex-République yougoslave de Macédoine*, il incombait aux insurgés de déminer les caches d'armes et d'apporter toutes les armes qui y étaient dissimulées aux lieux désignés pour la cueillette. Le seul mandat de la TFH était de recueillir les armes que les extrémistes armés remettaient volontairement. C'est le gouvernement de l'ex-République yougoslave de Macédoine qui avait la charge de veiller à la sécurité et à la protection des lieux.

(1) La Turquie reconnaît la République de Macédoine sous son appellation constitutionnelle.

ÉLIGIBILITÉ ET CRITÈRE

Décernée en reconnaissance de vingt-cinq jours de service continus ou cumulés sur terre ou dans l’espace aérien de l’ex-République yougoslave de Macédoine pour le service inclus entre :

Le 1er juin et le 27 août 2001, période précédant l’opération ESSENTIAL HARVEST; et

Le 27 août et le 27 septembre 2001, durant l’opération ESSENTIAL HARVEST.

Trente jours de service continus ou accumulés pour le service rendu entre le 27 septembre 2001 et le 31 décembre 2002.

Cette médaile fut remplacée par la Médaille de l'OTAN Non-Article 5 pour les opérations dans les Balkans le 1er janvier 2003.

Les personnes arrivant en théâtre avant le 3 décembre 2002 comptent leur temps pour cette médaille et ces numéros de rotation jusqu’à la fin de leur déploiement. Les personnes arrivant en théâtre le ou après le 3 décembre 2002 comptent leur temps pour la Médaille de l'OTAN Non-article 5 pour les opérations dans les Balkans. Personne ne peut recevoir les deux médailles pour le même déploiement sans égard à la durée.

DESCRIPTION

Une médaille circulaire en bronze qui porte :

à l'avers, l'étoile de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord enchâssée dans une couronne de feuilles d'olivier;

au revers, les mots « Organisation du Traité de l'Atlantique Nord » et « Au service de la paix et de la liberté », en anglais et en français.

Un anneau de bronze qui mesure 12 mm, qui tient le ruban et qui traverse une petite boule creuse située au haut d'une griffe sur la partie supérieure de la médaille.

Le ruban est bleu de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord et mesure 36 mm de large et possède une bande blanche (3 mm) à chaque extrémité, et deux bandes blanches (4 mm) situées à 5 mm des bandes blanches bordant le ruban, le blanc représente la paix.

Les chiffres en métal sont des chiffres arabes faits de bronze.

 

BARRETTE(S)

Il n'existe aucune barrette pour cette médaille.

PORT DE L'INSIGNE

La médaille est portée dans l'ordre prévu par la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles et de façon suivante :

sur le côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-dessus, après la Médaille de l'OTAN pour le Kosovo et avant la Médaille de l'OTAN Article 5 pour l'opération "Eagle Assist".

INITIALES

L'utilisation d'initiales honorifique n'est pas permise pour cette médaille.

Date de modification :