Mission des Nations Unies en Haïti

CONTEXTE

Cette mission a été mise sur pied en vue d'aider à la mise en œuvre de certaines dispositions de l'Accord de l'île des Gouverneurs, signé par les parties haïtiennes le 3 juillet 1993. En 1993, la MINUHA avait pour mandat d'aider à la modernisation des forces armées d'Haïti et à l'établissement d'une nouvelle force policière. Ce mandat n'a pu être exécuté, car les autorités militaires haïtiennes ont refusé de collaborer. Le 31 juillet 1994, l'ONU a approuvé la création d'une équipe préparatoire de la MINUHA chargée de mettre en place les moyens de coordination appropriés au sein de la force multinationale, de surveiller les opérations de la force, d'évaluer les besoins et de préparer le déploiement de la MINUHA à la fin de la mission de la force multinationale. La mission a pris fin en juin 1996.

La MINUHA a été remplacée en juillet 1996 par la Mission d'appui des Nations Unies en Haïti (MANUH), dont le mandat a expiré le 31 juillet 1997. Le Conseil de sécurité a établi la Mission d'appui des Nations Unies en Haïti (MANUH) le 28 juin 1996. Lors de la création de la MANUH, le Conseil a souligné la nécessité d'appuyer le gouvernement d'Haïti dans son engagement à maintenir le climat de sécurité et de stabilité établi par la Force multinationale en Haïti.

La MITNUH est la troisième d'une série d'opérations de paix menées par les Nations Unies en Haïti. Elle a été établie le 30 juillet 1997 pour un unique mandat de quatre mois se terminant le 30 novembre 1997. Cette mission avait été mise sur pied dans le but d'aider le gouvernement d'Haïti en appuyant la professionnalisation de la Police nationale haïtienne (PNH).

La MITNUH a été remplacée en décembre 1997 par la Mission de police civile des Nations Unies en Haïti (MIPONUH). Le Conseil de sécurité a établi la MIPONUH le 28 novembre 1997. Contrairement aux trois missions antérieures, la MIPONUH ne comportait aucune composante militaire. Elle avait pour mandat de poursuivre le travail des Nations Unies en appuyant la Police nationale haïtienne et en contribuant à la professionnalisation de celle-ci.

La MIPONUH a ensuite fait place à la nouvelle Mission civile internationale d'appui en Haïti (MICAH), le 16 mars 2000. Le mandat de cette mission consiste à renforcer les résultats obtenus par la MIPONUH et les missions menées antérieurement par les Nations Unies en Haïti. La MICAH est chargée de faire valoir encore davantage les droits de la personne et de renforcer l'efficacité institutionnelle de la police haïtienne et du système judiciaire en plus de coordonner et de faciliter le dialogue entre la communauté internationale et les acteurs politiques et sociaux en Haïti.

ÉLIGIBILITÉ ET CRITÈRE

Cette médaille est décernée en reconnaissance de 90 jours de service consécutifs au sein de l'une des missions listées ci-dessus.

Les Nations Unies appliquent rigoureusement leur politique relative aux médailles et n’accepteront pas les demandes initiales de médailles des Nations Unies qui sont présentées plus d’un an après le rapatriement du membre de la zone de mission.

Le service admissible n’est pas requis pour les membres tués ou vraisemblablement tués durant leur affectation. Dans ces cas, la médaille sera attribuée à titre posthume.

DESCRIPTION

Une médaille circulaire en alliage de bronze mesurant 35 mm et portant :

à l'avers, la représentation du symbole des Nations Unies surmontée des lettres droites « UN » en bas-relief;

au revers, les mots « IN THE SERVICE OF PEACE » en anglais (et seulement en anglais).

Un anneau de bronze qui mesure 12 mm, qui tient le ruban et qui traverse une petite boule creuse située au haut d'une griffe sur la partie supérieure de la médaille.

Le ruban est composé, au centre du bleu roi et du rouge de la République d’Haïti, bordé par le bleu des Nations Unies avec deux lignes blanches pour souligner l’amitié qui les unit.

Les barrettes sont de couleur bronze et portent l'accronyme de la mission appropriée.

 

BARRETTE(S)

Les barrettes précise pour quelle(s) mission(s) une personne s'est vu décerné la médaille: UNMIH, UNSMIH, UNTMIH or MIPONUH.

PORT DE L'INSIGNE

La médaille est portée dans l'ordre prévu par la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles et de façon suivante :

sur le côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-dessus, après la Médaille de la Mission d'assitance des NU au Rwanda et avant la Médaille de la Mission des NU de vérification des droits de l'homme au Guatemala.

Une barrette est portée au milieu du ruban; les barrettes décernées par la suite doivent être placées à intervalles réguliers sur le ruban dans l'ordre dans lequel elles ont été décernées, la première barrette étant placée le plus près de la médaille.

INITIALES

L'utilisation d'initiales honorifique n'est pas permise pour cette médaille.

NOTES HISTORIQUES

Voici la liste des militaires qui sont décédés lors d'une mission dans un théâtre d'opération :

Sdt Doucet J.L.M.B.

Date de modification :