Médaille Dag Hammarskjöld

CONTEXTE

La médaille Dag Hammarskjöld est présentée par les Nations Unies (NU) aux familles de ceux et celles qui ont donné leur vie au service de cette institution internationale.

ÉLIGIBILITÉ ET CRITÈRE

Cette médaille est décernée à titre posthume à tout le personnel des contingents militaires, policiers ou civils des opérations de maintien de la paix des NU, qui ont perdu leur vie au service de cette institution.

DESCRIPTION

Ellipsoïde en cristal de verre au plomb incolore et transparent, d’environ 73 mm de largeur, 57 mm de profondeur et 38 mm d’épaisseur, sur lequel le nom et la date du décès du récipiendaire sont gravés sur la partie supérieure, ainsi que le logo des NU sur la partie inférieure avec les inscriptions THE DAG HAMMARSKJÖLD - IN THE SERVICE OF PEACE et MÉDAILLE DAG HAMMARSKJÖLD – AU SERVICE DE LA PAIX sur les deux côtés.

 

BARRETTE(S)

Sans objet

PORT DE L'INSIGNE

Cette récompense ne doit pas être portée.

INITIALES

Sans objet

NOTES HISTORIQUES

La médaille créée par le Secrétaire général des Nations Unies Kofi A. Annan le 22 juillet 1997, pour marquer le 50e anniversaire des opérations de maintien de la paix, souligne le nom du Secrétaire général des NU Dag Hammarskjöld qui est mort au service de cette institution lorsque l’avion qui le transportait s’est écrasé le 18 septembre 1961 pendant qu’il visitait la mission des NU au Congo. Les trois premières médailles ont été décernées par le Secrétaire général à une réunion spéciale de l’Assemblée générale des NU le 6 octobre 1998. Les médailles décernées à cette occasion étaient la médaille destinée à la famille de Dag Hammarskjöld lui-même; la médaille destinée à la famille du premier Casque bleu qui a perdu la vie dans une opération des Nations Unies, le commandant français de Labarrière, qui a été tué par une mine terrestre en Palestine le 6 juillet 1948; et la médaille destinée à la famille du Comte Folke Bernadotte, médiateur des Nations Unies en Palestine, qui fut assassiné à Jérusalem le 17 septembre 1948.

Avec plus de cent médailles, le Canada est le pays qui a payé le prix le plus élevé en vies humaines au service des NU au cours des 50 dernières années d’opérations de maintien de la paix. Le Secrétaire général a présenté une médaille symbolique à chacun des ambassadeurs qui représentent les pays qui ont perdu des personnes dans des missions des NU. Pour le Canada, la médaille du Brigadier intérimaire Harry Angle, DSO, ED, a été présentée à notre ambassadeur canadien aux NU, Paul Heinbecker, le 29 avril 2002. Le Brigadier Angle a été le premier Canadien à mourir au service des Nations Unies, il a perdu la vie dans un accident d’avion le 17 juillet 1950 en qualité de chef du Groupe d’observateurs militaires au Cachemire dans le cadre du Groupe d'observateurs militaires des NU pour l'Inde et le Pakistan (UNMOGIP).

Après cette présentation initiale, les médailles ont été transmises à la Direction - Distinctions honorifiques et reconaissance (DDHR) qui assure la coordination des cérémonies de présentation. Quelque 80 médailles ont été déjà décernées à des familles dans des cérémonies qui se sont déroulées d’un bout à l’autre du pays, mais la DDHR a besoin d’aide pour trouver les membres des familles récipiendaires afin de parachever les autres présentations. Si vous savez où se trouvent des proches parents survivants des récipiendaires suivants, veuillez communiquer avec la DDHR en composant le numéro sans frais                1 877 741 8332.

 

GRADE

PRÉNOMS

MOM

DATE DE DÉCÈS

MISSION

LT AVN

Richard Vaughan

EDWARDS

28 avril 1966

FUNU

CPL

Joseph Paul Réal

HUDON

26 décember 1985

FNUDF

SDT

Denis Auguste Joseph

LAMOTHE

16 mars 1966

FUNUMO

MCPL

Joseph Raymond

LESSARD

01 décember 1972

UNFICYP

CPL

Emanuel

OLIVIER

09 décember 1961

FUNU

SDT

Joseph Lionel Gilbert

PERRON

06 août 1974

UNFICYP

CVR

Reginald James

WILEY

07 septembre 1961

FUNU

 

 

Date de modification :